27.03.2015

Remettre sa piscine en service au printemps

L’hiver et le froid s’éloignent peu à peu, il est donc grand temps de penser à la remise en route de votre piscine ! Celle-ci sera différente suivant le type d’hivernage que vous avez choisi : actif (réduit le rythme de fonctionnement de la piscine) ou passif (stop complètement le système de filtration et de traitement de l’eau).

 

Les étapes à suivre après un hivernage passif :

– Remettre sa piscine en service au bon moment

Comme votre piscine doit être mise en hivernage dès que la température de l’eau descend en dessous de 12°, vous devez la remettre en service dès que cette température est dépassée. Il est important de ne pas commencer cette opération trop tard au risque de voir proliférer germes, algues et microbes et ainsi compliquer la remise en marche de votre piscine.

– Accessoires d’hivernage

Retirez la bâche de protection, nettoyez-la et faites-la bien sécher avant de la ranger en attendant le prochain hivernage. Enlevez les flotteurs d’hivernage et retirez les bouchons qui obstruent toutes les buses de refoulement, prises d’eau de la piscine et skimmers. Ensuite, retirez la bouteille GIZZMO de chaque skimmer et remettez les paniers à l’intérieur.

– Premier nettoyage

nettoyage-piscineUn nettoyage efficace est primordial pour assurer une bonne durée de vie à votre installation et avoir une eau de qualité au printemps. Pour les piscines enterrées, pensez tout d’abord à nettoyer les dalles et margelles avec un nettoyeur haute-pression afin d’enlever les mousses apparues pendant l’hiver. Vous pouvez éventuellement utiliser un anti-mousse avec le nettoyeur.

Ensuite, à l’aide d’une épuisette, commencez à enlever tous les débris en suspension ainsi que les débris volumineux reposant au fond. Profitez-en pour regarder si le revêtement de votre piscine n’est pas défectueux car c’est le moment opportun pour effectuer des réparations.

– Rétablissement du niveau d’eau

Veillez à bien avoir rebouché le trop-plein, s’il y en a un, avant de ramener le niveau d’eau au milieu ou au ¾ des skimmers.
idea-iconConseil : pour conserver une eau de qualité, il est recommandé de renouveler chaque année un tiers de l’eau de votre piscine. Après chaque apport d’eau neuve, celle-ci doit être contrôlée.

– Remise en fonction du système de filtration

Repositionnez votre pompe et ses accessoires et raccordez-la à la tuyauterie. N’hésitez pas à changer tous les joints qui s’imposent pour éviter les prises d’air et les fuites, ainsi que le filtre cartouche. Pour les autres systèmes de filtration, complétez la matière filtrante. Pensez à amorcer les tuyauteries avant d’ouvrir les vannes.

– Nettoyage du bassin

Pour nettoyer les parties immergées de votre piscine (murs, escalier, îlot artificiel…) vous devrez utiliser un balai manuel adapté au revêtement de votre piscine. Vous pouvez également utiliser vos appareils habituels comme un robot hydraulique ou tout autre appareil se connectant sur la prise balai. Pour cela, mettez votre pompe en marche et ouvrez la vanne de vidange du filtre vers les eaux usées (égout).

Pour éliminer les traces de la ligne d’eau, utilisez simplement une éponge douce et un produit spécial ligne d’eau adapté au revêtement de votre piscine (liner, peinture, coque, carrelage).

idea-iconConseil : pour faciliter le nettoyage de votre eau, vous pouvez arrêter la filtration pendant la nuit pour permettre le dépôt des matières en suspension et faciliter leur aspiration.

– Traitement de l’eau

ph-piscineAprès avoir effectué le nettoyage de votre piscine, la désinfection par un traitement de choc est indispensable afin de lutter contre les microbes et assainir votre eau. Pour un bon résultat du traitement, contrôlez la qualité de votre eau et faites des ajustements si nécessaire (rectification du pH).

Pour un traitement de la piscine au chlore, effectuez une chloration choc de 15 g par m³ suivie d’une filtration de 10 à 12h. Si vous utilisez du chlore stabilisé, vous devez également contrôler le taux de stabilisant qui, s’il est trop élevé (>75ppm), peut nuire à l’efficacité du chlore.

Seul un renouvellement partiel ou complet de l’eau pourra déconcentrer votre eau.

Ça y est, la remise en route de votre piscine est terminée ! Dès à présent, recommencez un rythme de traitement régulier et régulez le temps de filtration en fonction de la température de l’eau.

Temps de filtrationidea-iconConseil :

Pour les températures chaudes, une règle simple est facilement mémorisable :
Le nombre d’heures de filtration = la moitié de la température.
Par exemple 12 h pour une température de votre eau à 24°.

 

 

 

 

Les étapes à suivre après un hivernage actif :

Si vous avez suivi nos conseils concernant l’hivernage actif dans l’article sur l’hivernage des piscines, la remise en route sera facilitée et rapide. Afin d’effectuer cette opération, vous devez reprendre un rythme de filtration plus soutenu adapté à la température de l’eau et recommencer le traitement de l’eau.

– Local technique

Remettez en marche les différents appareillages de traitement de l’eau en vérifiant bien qu’il n’y ait aucun dysfonctionnement, fuites, fissures ou casse.

Ajustez le temps de filtration journalier à la température de l’eau (voir tableau ci-dessus).

– Le bassin

Même si vous n’avez pas laissé s’accumuler de saletés dans votre piscine ouverte durant l’hiver, vous devrez procéder à un nettoyage minutieux de votre installation (fond, parois et ligne d’eau) en utilisant les accessoires et appareillages adéquats.

Si vous avez un surplus d’eau dans votre piscine et que votre filtre est propre, n’hésitez pas à rejeter l’eau sale de nettoyage directement dans l’égout au lieu d’utiliser le système de filtration.

– Le traitement de l’eau

Après le nettoyage, la désinfection par un traitement de choc est une étape obligatoire afin de lutter contre les microbes et assainir votre eau. Effectuez une filtration sans interruption pendant 24h après le traitement de choc. Pour un bon résultat du traitement, contrôlez la qualité de votre eau et ajustez le taux de pH si nécessaire.

Si vous utilisez du chlore stabilisé, vous devez également contrôler le taux de stabilisant qui, s’il est trop élevé (>75ppm), peut nuire à l’efficacité du chlore.

 

La remise en route de votre piscine est désormais terminée ! À partir de ce moment-là, reprenez un rythme de traitement régulier et régulez le temps de filtration en fonction de la température de l’eau (voir tableau ci-dessus).