26.09.2014

Isolation : savoir lire une étiquette

Comment bien choisir son isolant ? Quels critères prendre en compte ? Quelles normes de sécurité sont indispensables ? La lecture de l’étiquette d’un isolant peut vous apporter de précieuses informations, à condition de savoir la déchiffrer !

Chaque matériau d’isolation possède une étiquette semblable à l’image ci-dessous. Elle permet de présenter les caractéristiques générales du produit (notamment la résistance thermique et la conductivité thermique), mais aussi ses performances, sa certification et le marquage CE.

Le Webzine de La Boîte à Outils vous propose une étiquette légendée afin de mieux comprendre les différentes informations présentes sur l’étiquette d’un isolant !

 

 

 

Marquage CEMarquage CE : il atteste la conformité du produit aux normes européennes de qualité et de sécurité imposées au fabricant.

CaractéristiquesCaractéristiques : le marquage CE est accompagné d’une série d’informations relatives au produit et au fabricant :

– Coordonnées du fabricant.
– Norme produit EN 13162.
– Code de désignation du produit.
– Numéro de l’organisme certifié.

Étiquette isolation

Euroclasse

Euroclasse : c’est le classement européen de réaction au feu pour les matériaux de construction, exprimé de A à F (A étant le meilleur classement) :

– A1 : incombustible et non-inflammable.
– A2 et B : combustible et non-inflammable.
– C : combustible et difficilement inflammable.
– D : combustible et moyennement inflammable.
– F : combustible et facilement inflammable.

Les classes A1, A2 et B sont donc les plus sûres en cas d’incendie. Pour les autres, le risque doit être évalué en fonction de l’utilisation de la pièce.

Mais les Euroclasses proposent également deux autres critères :

L’opacité des fumées (quantité et vitesse) noté s :
s1 : faible quantité/vitesse.
s2 : moyenne quantité/vitesse.
s3 : haute quantité/vitesse.
Les gouttelettes et débris enflammés notés d :
d0 : aucun débris.
d1 : aucun débris dont l’enflammement dure plus de 10 secondes.
d2 : ni d0 ni d1.

Résistance thermique

Résistance thermique (R) : la résistance thermique R correspond à la capacité d’un isolant  à résister contre le chaud ou le froid, en fonction de son épaisseur. Plus la valeur R est élevée, plus l’isolation thermique est performante !

La résistance thermique se calcule à partir de l’épaisseur (en mètres) et de la conductivité thermique (λ) du matériau. Cette valeur est déclarée par pas de 0.05m².K/W.

Dans notre exemple :100 mm = 0,1 m et λ = 0,038.
0,1/0,038 = 2,63 -> arrondi à 2,65.

tableau performance r

Conductivité thermique

Conductivité thermique (λ) : la conductivité thermique, exprimée en lambda (λ), mesure la faculté d’un matériau à conduire ou non la chaleur. Plus le lambda est faible, plus l’isolant est performant !

Épaisseur

Épaisseur du produit en mm.

Surface couverte

Surface couverte par le rouleau d’isolant.

Nom du produit

Nom du produit.

ACERMI

Certification ACERMI : le logo ACERMI (Association pour le CERtification des Matériaux Isolants) indique que le produit est certifié par le fabricant et que toutes les caractéristiques techniques présentes sur l’étiquette sont validées et contrôlées par l’ACERMI.

Norme européenne

Certification assurant que le produit répond aussi à la norme européenne (marquage facultatif).

Norme européenne

AT CSTB : avis technique du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) concernant la qualité et la sécurité de la construction durable en France.