25.11.2014

Comment hiverner sa piscine ?

Si vous ne souhaitez plus profiter de votre piscine, que l’eau est à 12°C ou moins et reste constante ou inférieure à cette température, vous devez songer à mettre votre piscine en hivernage.

Hiverner sa piscine, cela consiste en quoi ?

À cette température, tous les organismes nécessitant un traitement ne se développent plus. Il est donc important de ne pas commencer cette opération trop tôt, au risque de voir se multiplier germes, algues et microbes et ainsi compromettre ou compliquer la remise en service de votre piscine.

Pour éviter que les feuilles, poussières, insectes et déchets en tous genres viennent salir l’eau et que le gel détériore le réseau d’alimentation, de filtration et d’évacuation de votre piscine, certaines opérations sont indispensables.

Deux possibilités d’hivernage de piscine existent:

  • L’hivernage actif :   Il ralentit le rythme de fonctionnement du système de filtration et de traitement de l’eau.
    Dans quel cas ? : dans les régions au climat tempéré, où il ne gèle pas.

 

  • L’hivernage passif : Il arrête complètement le fonctionnement du système de filtration et de traitement de l’eau.
    Dans quel cas ? :
    – dans les régions soumises au gel.
    – pour les systèmes de filtration n’étant pas hors gel (piscines hors-sol par exemple).
    – pour les résidences secondaires.

 

Les étapes à suivre pour un hivernage passif réussi :

– Nettoyage

Que l’hivernage soit actif ou passif, la qualité du nettoyage de votre piscine déterminera la qualité de l’eau au printemps ainsi que la durée de vie de votre installation. Pour éliminer les traces de la ligne d’eau, utilisez une éponge douce ou une brosse pour ligne d’eau avec un produit spécial ligne d’eau adapté à votre revêtement (liner, peinture, coque ou carrelage).

Pour brosser et nettoyer les parties immergées de votre piscine (murs, escalier, ilot artificiel), vous pouvez utiliser un balai manuel adapté à votre revêtement ou bien un un robot hydraulique.

Il est également possible, en fonction de la température de l’eau au moment où vous nettoyez votre piscine, d’utiliser balai aspirateur.

 

– Traitement choc de l’eau

Après le nettoyage, la désinfection de votre piscine par un traitement de choc est une étape indispensable. Ce traitement a pour but de lutter contre les microbes et la désintégration des matières organiques. Pour un résultat optimal, effectuez un contrôle et/ou une rectification du pH avant cette opération.

Pour un traitement de la piscine au chlore, effectuez une chloration choc de 15 g par m³ suivie d’une filtration de 10 à 12h. Deux jours après, ajoutez un produit d’hivernage suivi d’une filtration de quelques heures. Ce produit est spécifique à cette opération de mise en veille de votre piscine quand l’hiver prend ses marques. Ce n’est pas un antigel.

Pendant l’hiver, assurez-vous qu’il n’est pas nécessaire de refaire un traitement.

 

– Baisse du niveau d’eau

Si votre piscine est abritée ou équipée d’un trop-plein, vous n’avez pas besoin de procéder à cette étape car il n’y aura aucun risque de débordement dû à la pluie et à la neige fondue.

Lors de l’hivernage, le niveau de l’eau doit être 10 cm en dessous des skimmers, buses de refoulement et prises balai afin qu’ils soient hors d’eau. Pour cela, mettez votre pompe en marche et ouvrez la vanne de vidange du filtre vers les eaux usées (égouts). Pour les autres, utilisez une pompe indépendante du système (pompe de surface, vide-cave, pompe immergée).

Schéma hivernage piscine

 

– Vidange des canalisations et des filtres

Pour éviter que le gel fasse des dégâts irréversibles en éclatant tout ce qui contient de l’eau, vous devez vidanger les canalisations ainsi que les filtres et nettoyer ce qui est accessible et/ou démontable (paniers, buses, etc). Certaines installations possèdent une vanne d’hivernage.

 

– Bouchage des skimmers et des buses

À l’aide de bouchons d’hivernage, obturez et étanchez toutes les buses de refoulement, prises d’eau de la piscine et skimmers afin d’éviter que l’eau retourne dans les tuyaux.

 

– Installation des flotteurs d’hivernage

Posez des flotteurs d’hivernage à la surface de l’eau et dans une des diagonales de votre piscine. Ils absorberont la pression de la glace due à l’augmentation du volume de l’eau qui gèle et éviteront la poussée sur les parois de votre piscine.

Schéma flotteurs hivernage piscine

 

– Pose des bouteilles GIZZMO

Enlevez les paniers à l’intérieur des skimmers et vissez-y une bouteille GIZZMO qui permettra d’absorber les poussées des glaces qui viennent faire pression.

 

– Bâchage de la piscine

Pour protéger votre piscine de façon optimale contre les agressions de l’hiver, il est préférable de la bâcher avec un système adapté si elle n’est pas fermée autour, comme la loi l’impose.

 

– Coupure de l’alimentation électrique des équipements

C’est la dernière étape : votre piscine est hors tension et peut entrer en hibernation.

 

AVANTAGES (+) INCONVÉNIENTS ()
– Moins de surveillance de la piscine pendant l’hiver pour plus de tranquillité. – Dès que l’eau remonte à 12°C, la remise en marche de votre piscine est obligatoire, ce qui implique une surveillance de la température.
– Une eau claire et propre au redémarrage de printemps. – Opérations plus longues à l’arrêt et à la remise en marche.
– Économies en électricité. – Bâche obligatoire.
– Révision et nettoyage de la piscine, de ses équipements et accessoires, ce qui lui procure une durée de vie plus longue.

 

Les étapes pas à pas pour un hivernage actif réussi :

– Nettoyez et détartrez le filtre à sable avec un produit adéquat.
– Ajoutez un produit d’hivernage.
– Filtrez 2 à 3 heures par jour.
– Surveillez et ajustez le pH mensuellement (7,2/7,4).
– Bâchez votre piscine

Si vous n’installez pas de bâche, maintenez la propreté de l’eau et continuez l’entretien comme le reste du temps avec épuisette et balai.

Temps de filtrationidea-iconConseil : lorsque la température devient supérieure à 12°C

Si la température de votre piscine repasse au-dessus de 12°C, vous devrez augmenter le temps de filtration par jour. Pour les températures chaudes, une règle simple est facilement mémorisable :
Le nombre d’heures de filtration = la moitié de la température.
Par exemple 12h pour une température de votre eau à 24°.

 

AVANTAGES (+) INCONVÉNIENTS ()
– Solution la plus simple à mettre en œuvre. – Suivi de la piscine indispensable pendant l’hivernage.
– Vous pouvez profiter de la vue de votre piscine. – Peut poser soucis si une coupure de courant survient pendant plusieurs heures ou pendant votre absence.
– Solution plus économique dans les régions chaudes ou tempérées. –  Nettoyage régulier nécessaire si pas de bâche.
– La qualité de l’eau est préservée – Vigilance à la formation de gel pour augmenter la filtration.
– Consommation électrique.

 

Les cas particuliers :

piscine hors sol

Piscine gonflable ou auto portante :

Profitez de ce moment pour nettoyer votre piscine et le filtre avant de la vider complètement. Utilisez l’eau de votre piscine pour nettoyer tous les accessoires avant de tout sécher et stocker dans un endroit sain et sec.

Piscine hors-sol en bois, en acier ou en tubulaire :

Il est vivement conseillé, quelque soit la région, de procéder à un hivernage passif en suivant les étapes décrites ci-dessus et de renouveler l’eau de votre piscine intégralement tous les 3 ans.

Pour préserver votre matériel, mettez à l’abri tout le système de filtration (filtre, moteur, et tuyaux), ainsi que tous les accessoires.